Actualités sociales

Flash info RH : Le plan de développement des compétences

Flash info RH

Le plan de développement

des compétences

 

Depuis janvier 2019 il a remplacé le plan de formation.

Le plan de développement des compétences ne s’impose pas à l’employeur, toutefois, en tant qu’employeur, vous avez l’obligation d’adapter les compétences de vos salariés à leur poste de travail et de maintenir vos salariés dans l’emploi.

Cet outil vous permet de référencer l’ensemble des actions de formation que vous avez déjà mises en place, leur durée, leur objectif et les salariés bénéficiaires.

Dans le plan de compétences il faut distinguer les actions de formation conditionnant l’exercice d’une activité ou fonction (formation obligatoire permettant d’acquérir des compétences dans le cadre de ses fonctions ou évolution des fonctions) et les autres formations (formations non obligatoires qui permettront une évolution professionnelle au sein de l’entreprise).

 

Quels sont les avantages de mettre en place un plan de développement des compétences :

  • disposer de compétences sur mesure pour faire face aux évolutions techniques et organisationnelles et rester compétitif
  • satisfaire à votre obligation d’adapter les compétences de vos salariés à leur poste et à leur emploi 
  • motiver vos salariés et créer un climat social favorable

 

Quelques astuces pour le construire :

  1. recenser les formations déjà effectuées par vos salariés
  2. définir des priorités de formation au regard des métiers et des évolutions impactant votre entreprise
  3. recueillir les souhaits de formation de vos salariés notamment à l’occasion des entretiens professionnels
  4. mettre en corrélation les souhaits en formation de vos salariés et les priorités de formation définies dans le cadre du développement de votre entreprise
  5. arrêter les actions de formation à mener dans le cadre du plan de développement des compétences, identifier les sources de financement et les formations obligatoires
  6. consulter le CSE si vous en avez un

Seules les TPE et PME de moins de 50 salariés peuvent désormais obtenir un financement pour une action de formation.