Actualités sociales

La fin d’un traitement particulier des sommes dites « isolées ».

Les sommes dites « isolées » c’est-à-dire versées au salarié en dehors de sa rémunération normale étaient soumises aux cotisations de retraite complémentaire mais limité au plafond de la sécurité sociale. Désormais, afin d’harmoniser et simplifier le calcul, ces sommes isolées ne feront plus l’objet d’un traitement particulier et seront soumises aux mêmes conditions que la rémunération normale du salarié.

Mesures issues de l’accord national interprofessionnel relatif aux retraites complémentaires AGIRC-ARRCO du 30 octobre 2015.