Actualités sociales

Projet « Emplois d’avenir » : explications

Pour qui ? 

Le contrat d’avenir s’adresse à des jeunes sans emploi, âgés de 16 à 25 ans, sans qualification ou peu qualifiés et résidant, soit dans une ZUS  (Zone Urbaine Sensible) ou dans une zone d’emploi dans laquelle le taux de chômage des jeunes est supérieur à la moyenne nationale.

Avec qui ?:

Il s’adresse :

  • Au organisme de droit privé à but non lucratif.
  • Les collectivités territoriales
  • Les autres personnes morales de droit public, à l’exception de l’Etat.
  • Les groupements d’employeurs mentionnés à l’article L.1253-1, qui organisent des parcours d’insertion et de qualification.

Quel type de contrat ?

Les contrats «  Emplois d’avenir » peuvent être conclus en CDI ou en CDD, pour une durée minimale de 12 mois, pouvant être prolongé jusqu’à 36 mois.

Ce contrat doit être sur la base d’ un temps plein et ne peut être à temps partiel que sous réserve de circonstances particulières et de l’accord du salarié (la durée minimale est fixée à la moitié d’un temps plein)

Pour quelle aide ?

L’aide associée sera accordée pour une durée minimale de 12 mois et au maximum pour 36 mois.

Sous réserve de décrire le contenu du poste proposé, des actions de formations visées, les compétences développées pendant ou en dehors du temps de travail ; une d’aide, dont le projet de loi n’en révèle pas le détail exact, pourrait être de l’ordre de 75% de la rémunération brute du jeune concerné.

 

Un amendement a été déposé afin d’étendre les « Emplois d’avenir » au secteur marchand.